dimanche 19 août 2012





Parti Communiste Libanais

Beyrouth, le 17-08-2012

Aux représentants des Partis Communistes et Ouvriers


Chers Camarades,

Le soir du mercredi 15 août, la chaine de télévision « Al- Yassariah » (La gauche), fut la cible d’une bande de hors-la-loi qui ont forcé ses locaux et tenté de prendre trois de ses reporters, après avoir volé des équipements et détruit quelques ordinateurs…

La décision de créer « Al Yassariah » fut prise durant la seconde rencontre des partis de la gauche arabe, qui eut lieu en février 2011 à Beyrouth. Durant la troisième rencontre de la gauche arabe (février 2012), notre Camarade Khaled Hadadah, secrétaire général du PCL, fut désigné pour superviser les préparatifs de lancement de la chaine dans laquelle plusieurs partis communistes et de gauche sont actuellement actionnaires.

Le Parti Communiste libanais voit dans ce qui s’est passé une tentative de porter atteinte à la liberté d’expression. Pour lui, ainsi que pour des milliers de Communistes et de progressistes dans le Monde arabe, « Al- Yassariah » représente la voix de la gauche et du changement face aux medias bourgeois, agents de l’impérialisme, et aussi aux medias appartenant à des partis dont l’idéologie religieuse se recoupe avec celle de la bourgeoisie dans l’exécution du projet du « Nouveau Moyen Orient » mis au point par l’administration des Etats-Unis.
Il considère aussi que le but poursuivi par ceux qui ont investi « Al- Yassariah » était de mettre des obstacles sur la voie du changement démocratique radical tout en s’opposant à la volonté du changement exprimé par les soulèvements et les révolutions qui ont eu lieu durant les deux dernières années.

Il appelle tous les Partis Communistes, ouvriers et de gauche dans le Monde arabe, mais aussi dans le monde, à exprimer leur solidarité agissante avec ce que cette chaine représente de par rôle et sa position.






LIBAN RESISTANCE,
tout en exprimant son indignation, considère que cette nouvelle atteinte à la liberté d’expression au Pays des Cèdres n’est qu’une tentative de plus pour faire plonger le pays dans le "chaos constructif " si cher à l’impérialisme et au sionisme et dans une nouvelle sale guerre civile.

Il dénonce la politique du "laisser aller" de l’exécutif face à toutes les tentatives de semer la haine confessionnelle, prémisse à toutes violences et à l’éclatement de notre Pays tel que conçu dans le cadre du "Grand Moyen Orient" si cher à Obama et à son allié "le Prix Nobel" sioniste et grand assassin... 

Il appelle le peuple et sa jeunesse à la ferme unité autour de la seule équation qui sera désormais prioritaire,
à savoir :

CHANGEMENT DEMOCRATIQUE ET RÉSISTANCE
        Sans cette équation, la Résistance court un grand danger car,
sa symbiose avec son peuple et son armée nationale étant anéantie, les forces liées à l’impérialisme et au sionisme auront « carte blanche » pour l’anéantir à son tour.

Désormais, la destinée d’un Liban Démocratique et Résistant est entre nos mains…

Aucun commentaire: