mardi 24 avril 2012






L'entité sioniste enfouit des déchets nucléaires et chimiques au Golan occupé sous un mutisme arabe et international

Quneitra - Syrie


Dans une violation flagrante des chartes internationales et des droits de l'homme, l'occupant sioniste persiste à enfouir ses déchets chimiques et nucléaires et d'autres toxiques dans au moins vingt sites du Golan occupé, dont celui le plus renommé situé à Nachbet al-Moqbila, se trouvant à la cime de Jabal Cheikh.

Le gouverneur de la ville de Quneitra, Hussein Arnous, a indiqué qu'en dépit des rapports qui ne cessent de relater les manœuvres de l’Occupation, cette situation n’intéresse malheureusement ni les pays arabes, ni les organisations internationales et spécialisées dans la protection de l’environnement, ni même les agences de l'ONU compétentes en la matière.

« Ces enfouissements prémédités des substances dangereuses dans le sol du Golan occupé ont causé d'énormes préjudices à la culture et à l’écosystème. », a-t-il ajouté.

Selon lui, les terres agricoles du Golan occupé non seulement sont devenues un dépotoir de déchets nucléaires et chimiques, mais aussi une plateforme aux manœuvres et aux entraînements militaires de l’armée d’occupation.

Par ailleurs, le directeur de l'Environnement de Quneitra, Hamza Souleymane, insiste sur l’effet très dangereux de ces pollutions, en précisant que les enfouissements, estimés à des tonnes de déchets, laissent apparaître des signes de contamination des eaux souterraines, ce qui met en danger non seulement l'être humain mais aussi les animaux et les espèces qui contribuent à conserver l'écosystème de cette région.

De plus, les déchets enfouis dans des conteneurs en ciment ou en verre dont la durée de résistance ne dépasse pas trente années, en se libérant de leurs conteneurs, provoqueront de maladies cancérigènes attaquant pas mal d'organes vitaux comme le foi, les reins, l'appareil respiratoire.

La plus dangereuse de ces matières est sans doute les déchets d’uranium appauvri utilisé par l'industrie militaire de l’entité sioniste.
Cette matière nocive est connue comme responsable des malformations des fœtus et des nouveau-nés.


Ces enfouissements des déchets toxiques dans des sites du Golan occupé ne datent pas d'hier.

Selon Nassr Eddine Khayrallah, président de l'association de protection de l'environnement et du patrimoine, l'occupant a, depuis les années soixante dix, commencé à mettre en œuvre cette stratégie de destruction de l’écosystème et de la vie, parallèlement au déploiement de son système de ceinture de défense parsemée de mines, de bombes à neutron, de petites mines à matières radioactives prêtes à exploser à tout moment.


Il est également à préciser que le ministère des Affaires Étrangères et des expatriés syrien a, à plusieurs reprises, adressé des documents et des missives aux Nations Unies pour dénoncer la politique et les manœuvres de l'occupant sioniste sur le plateau du Golan; l’ONU n’a, à ce jour, pas répondu aux alertes des autorités syriennes.


LE GOLAN OCCUPE, DÉPOTOIR…

LE PAYS A FEU ET A SANG…

QUOI DE PLUS QUI SATISFAIT LES OBAMA-CLINTON, SARKOZY-JUPPE ET BHL ?



Aucun commentaire: