samedi 10 mars 2012

Sol/Sol…Sol/Air…Air/Sol






Le secrétaire général d’un mouvement palestinien de Gaza, les Comités de résistance populaire (CRP), a été tué vendredi dans un raid aérien israélien, de même qu’un détenu récemment libéré, a-t-on appris de sources concordantes. « Notre secrétaire général, Zouheir al-Qaïssi, était l’un des deux Palestiniens tués dans le raid » israélien, ont affirmé les CRP dans un communiqué....

L’armée israélienne a confirmé dans un communiqué qu’ « un appareil de l’aviation israélienne avait visé deux membres de l’organisation terroriste, les Comités de résistance populaire, dans la bande de Gaza, un important responsable, Zouheir al-Qaïssi et un de ses collaborateurs, Mahmoud Hanani »…

Mahmoud Hanani était l’un des 1 027 prisonniers palestiniens relâchés par Israël en échange de la libération en octobre du soldat israélien Gilad Shalit,..

09 mars 2012 - Avec les agences de presse – Extrait



Ce n’est pas la première fois que l’entité sioniste procède à des assassinats ciblés dans des raids aériens.

Il faudra admettre un jour que tout effet sans cause ne peut se produire.

A partir de ce postulat, l’urgence de la situation nous interpelle et exige des réponses aux questions suivantes :

1-

Ya t-il, sur cette partie libre de la Palestine, infiltration d’agents du Mossad ou encore d’agents palestiniens à la solde de l’Occupant ? Si oui, quelles sont à la fois les mesures de protection de nos résistants à mettre en œuvre et quelles sont les actions à entreprendre pour dénicher et démasquer ces agents qui, sur place, en liaison permanente avec l’aviation, transmettent le moindre mouvement de nos résistants ?

2- Science-fiction ou réalité ?

Les chercheurs et les associations de protections des espèces en voie d’extension due au ravage causé par l’homme utilisent souvent des puces introduits chez l’animal dont le rôle est de renseigner à tout instant sur son mouvement migratoire, cette puce (de type gps, résistante aux aléas et étanche) permettant de connaître, bien sûr dans les limites des imprécisions admises, la position de l’animal à tout instant.

Durant la durée de la détention, l’entité sioniste procède-t-elle à introduire de telles puces dans les vêtements ou dans les objets appartenant à nos résistants libérables, puces qui auront par la suite à renseigner l’aviation ? Si oui, à la libération de l’individu, un examen minutieux et systématique de ces éléments (vêtements, objets divers,…) est indispensable, sinon l’abandon et la destruction systématiques de ces éléments pourrait être une solution facile à mettre en œuvre et non coûteuse, à moins que l’on veuille apporter la preuve de l’utilisation de tels procédés par l’ennemi.



Aucun commentaire: