vendredi 18 novembre 2011

La Syrie est en danger…





Des drones américains déployés en Turquie
L’Impérialisme américain retire ses drones d’Iraq pour les affecter en Turquie sous prétexte d’aider ce dernier dans son combat contre le PKK ; en réalité ces engins de la mort, sans pilote, pourraient intervenir dans une offensive militaire contre la Syrie.





Un rapport des services de renseignement européens délivre des informations sur l’existence de bases d’entraînement

 
Par ailleurs, des bases d’entraînement ont été mises en place il y a plus d’un an en Turquie, en Arabie saoudite et au Qatar ; il s’agit d’entraîner des groupes terroristes de différentes nationalités de pays arabes et islamiques en vue de s’infiltrer sur le sol syrien et de semer la terreur, d’anéantir les infrastructures et les équipements d’État ainsi que de liquider les cadres et les personnalités importantes du pays.
Ces entraînements sont assurés par des personnels américains et israéliens.
Ces bases sont relayées par des organismes non officiels implantés entre autre au Liban et dont la mission est d’organiser le trafic d’armes de fabrications américaines et israéliennes à destination de la Syrie. Ces organismes sont supervisés par une société nommée « Dark Water » basée à Abou Zabi. Quant au financement de l’armement, il est assuré par Ryad et Al Daouha.
Ces informations ont été livrées par des sources de renseignement européennes dans un de leurs rapports qui mentionne également des manœuvres dans les régions turques limitrophes à la Syrie et à partir desquelles la dénommée « Armée de la Syrie Libre » supervise l’infiltration des groupes armées sur le sol syrien ainsi que la livraison des armes.





Le ministre français des affaires étrangères s’active

 
Parallèlement, il est à noter la prochaine visite en Turquie du ministre français des affaires étrangères en vue d’examiner avec les responsables turcs l’évolution de la situation dans cette région ; ce même ministre avait auparavant indiqué la possibilité d’étudier une intervention militaire.





La Grande Bretagne n’exclut pas une intervention militaire en Syrie…

Par ailleurs, selon des informations provenant des Etats-Unis, les américains auraient étudié une opération visant à assassiner le Président de la République Syrienne, cette opération conçue et supervisée par eux devant être exécutée par un commando franco britannique





Les Frères Musulmans : Pour une intervention turque afin que les civils en Syrie soient « protégés »







Aucun commentaire: