mercredi 22 juin 2011




LA BETE IMMONDE





Annahar : Des personnalités du 14 mars ont rencontré Hariri à Paris

"Certains pôles et personnalités de l’opposition ont tenu durant les deux derniers jours à Paris des réunions avec l’ancien premier ministre Saad Hariri", a dévoilé le quotidien Annahar.

Selon le quotidien, Hariri a rencontré le chef du parti Kataëb, Amine Gemayel. Dimanche passé, il s’est réuni également avec le député Sami Gemayel. L’ancien premier ministre s’est entretenu deux fois avec une délégation des forces du 14 mars, formée du député Marwan Hamadé et des anciens députés Fares Souaïd, Samir Frangieh et Bassem Al Saba’.

Annahar a souligné que ces entretiens étaient consacrés pour discuter de la voie que l’opposition devrait adopter à la lumière des développements dont témoignent le Liban et la région".




Au lendemain de son échec dans sa tentative de plonger Tripoli dans la haine confessionnelle, les violences et le sang, ses marionnettes se sont dépêchées pour la rencontrer à Paris.

Sans doute l’heure est grave pour elle car à ce jour, toutes ses initiatives, notamment celle qui consistait à faire plonger la Syrie dans le sang et le chaos, ont échoué.

A Paris, mon Peuple supportant leurs frais de séjour, sous l’œil attentif du gouvernement français, ils revoient leur copie et mettent à jour leur agenda.

Ils revoient la copie car il s’agit surtout d’opter pour une nouvelle enseigne à leur opposition en tentant de se greffer hypocritement à l’insatisfaction, le ras le bol et la colère grandissants de mon peuple face à leur régime confessionnel ; du coup que la bête immonde nous sortent un nouveau mot d’ordre à la mode qui commence par « Le Peuple exige… ».

Cependant, ils oublient une chose simple, mais très simple : la mémoire populaire, omniprésente, saura cette fois-ci répondre et choisir son camp, car pour elle il s’agit clairement de balayer pacifiquement leur régime responsable de toutes les souffrances subies depuis le 22 novembre 1943.

Ces pauvres gens persistent à ignorer que mon Peuple, têtu comme l’avait confirmé une belle chanson de Faïrouz, ne connaît comme langage que son unité autour de cette formidable alliance de sa Résistance et de son Armée et ne se reconnaît que dans sa lutte pacifique pour un Etat démocratique, laïc et résistant.



La bête immonde n’aura plus qu’à rendre compte de ses échecs cumulés à son protecteur saoudien.





Aucun commentaire: