jeudi 24 février 2011

Retour à la nuit du fameux discours du colonel Kadhafi

A l’issue de son dernier discours, ses milices et ses mercenaires avaient déferlé dans les rues de Tripoli en s’attaquant aux manifestants.
L’ordre leur était donné d’ouvrir le feu sur la population et surtout de brûler les corps de leurs victimes tombées.

Par ailleurs, selon des sources sûres, des manifestants appartenant au kabaa'el « Al Zintane » marchant sur la capitale et voulant venir au secours des habitants de Tripoli encerclés, furent interceptés par la milice de Kadhafi.
Cette dernière n’ayant pas pu arrêter ces manifestants, l’ordre était alors donné à l’aviation de les bombarder.
Toujours selon ces mêmes sources, les chasseurs bombardiers étaient pilotés par des mercenaires provenant de l’Europe de l’Est et d’Italie.

Aucun commentaire: