mercredi 21 juillet 2010

TSL via ALFA :
« A tes ordres Mossad »


Le TSL tentera la dernière chance pour provoquer la division du Liban, prélude à une deuxième agression sioniste.


Lu dans Alter Info – 20 juillet 2010

Plusieurs instances internationales ont laissé entendre ces derniers mois que le Tribunal Spécial pour le Liban accusera des dirigeants du Hezbollah d'avoir participé à l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri.

Selon le quotidien libanais As Safir, le chef d'accusation duTSL fait partie d'un scénario qui entrainerait le Hezbollah à la division interne, ce qui assènerait un coup à la légitimité des armes de la résistance et constituerait un prélude à une nouvelle agression israélienne semblable à l'invasion de 1982.

Peu importe la crédibilité du TSL, surtout que les preuves qui seront présentées seront basées sur des faux témoignages et des prétendues « communications » gérées par des espions au profit d'Israël au sein de la société ALFA.

Mais l'essentiel pour les grandes puissances est de raviver le climat politique tendu au Liban, pour attiser les sentiments de doute, de la rancune et de l'inquiétude chez la population.

C'est ainsi que le piège de la "justice internationale" provoquerait bientôt l'explosion du pays !

Le Liban aurait-il les armes nécessaires pour se défendre ?



Deux citoyens libanais réagissent :

1ère réaction :

Cette manipulation ne passera pas. Ainsi après avoir accusé la Syrie qui a tenu tête, on voudrait se retourner contre le Hezbollah pour atteindre les objectifs que l'armée israélienne n'a pas pu atteindre par les armes.

Les Libanais ne sont pas dupes, y compris ceux qui accusaient la Syrie.

L'Occident, après avoir essuyé un échec dans ses tentatives d’accuser la Syrie, semble vouloir changer son fusil d'épaule en cherchant à faire porter la charge de ce crime odieux au Hezbollah. Il compte avoir le même résultat, affaiblir l'axe de la résistance à la domination israélo-américaine du Moyen-Orient.

Cette manipulation juridico-policière est perdue d'avance.

2ème réaction :

Il y'a aussi le faux témoin qui avait à l’époque accusé la Syrie.
Il a complètement disparu de la scène.

Où est ce faux témoin que Bernard Kouchner cache ?




LIBAN RESISTANCE




Peu importe pour nous ce que prononcera leur « tribunal » ; sa sentence est connue d’avance, grâce à la divulgation imprudente faite par le Chef d’État Major de Tsahal, Gaby Ashkenazy.

L’essentiel pour nous, libanais, réside dans :

1- Notre unité autour de notre Résistance et notre Armée.

2- Notre lucidité, notre méfiance et notre vigilance, car nos ennemis nous tendront d’autres pièges après l’échec de leur carte TSL.



Aucun commentaire: