mercredi 28 juillet 2010


no pasará
it will not pass
er wird nicht übergehen
non passerà
il ne passera pas
Det vil ikke dra
оно не пройдет
não passará
Nie będzie przechodzić




Un semblant de tribunal a depuis longtemps son « a priori » prêt à être communiqué ; ce tribunal qui ne s’est jamais pris la peine de poser les vraies questions :

1- Qui a intérêt dans cet assassinat ?

2- Quelles sont les capacités techniques de chacun d’eux lui permettant de réussir un tel attentat ?

Non, le tribunal n’avait pas procédé et ne procédera jamais ainsi puisque son objectif était et reste celui des grandes puissances soucieuses de leurs intérêts et de leur absolue domination dans la région.

Les « assassins » sont désignés d’office, une désignation qui s’appuie tantôt sur les faux témoignages, tantôt sur des écoutes téléphoniques fabriquées de toutes pièces par ceux qui manipulaient le réseau de télécommunications à la demande expresse de leurs commanditaires sionistes.

Hier, un appel à la raison a été lancé par le Sayyed : Formons une commission libanaise qui devra sans tarder interroger tous les faux témoins, en vue de connaître leurs commanditaires, la façon dont a été fabriqué le mensonge et dans quel objectif.

L’écho reçu : Refus.

Logique non, puisque la partie ayant refusé cette proposition connaît tous les tenants et aboutissants de cette affaire ; aussi, entendre ces faux témoins comporte un grand risque pour elle : aboutir à la vérité et de là mettre en échec l’ultime objectif, la liquidation de notre Résistance, au travers d’une nouvelle guerre civile.

Mais cela ne s’arrête pas là ; le complot est déjà en marche et l’objectif doit être atteint.

Cependant, le jour « J » de l’annonce officielle de l’accusation doit se préparer dans une parfaite intelligence. D’abord tous les médias qui leur sont soumis doivent multiplier leurs efforts dans la préparation des opinions publiques d’ici et d’ailleurs ; ensuite, les forces politiques locales n’ayant pas intérêt de voir la vérité éclatée au grand jour devront aboyer au point de menacer notre peuple d’une éventuelle nouvelle vague d’assassinats politiques.

Dorme-t-elle, notre justice, quand il s’agit d’interroger sans tarder ces gueules qui aboient et qui menacent ? Ne faudrait-il pas identifier leur chef d’orchestre dont la baguette s’inscrit pleinement dans ce processus intelligent qui prépare ce jour « J » tant attendu ?


A toutes ces marionnettes dont les ficelles sont en action nous disons haut et fort :

Le complot qui vise à liquider, non seulement le Hezbollah, mais aussi toutes les composantes de notre Résistance, ne passera pas et sera mis en échec dès le jour « J ».
Notre Résistance empêchera une nouvelle guerre civile et dès le jour « J », elle grandira encore en s’étendant sur tout le territoire national.




Aucun commentaire: