mardi 29 juin 2010

page dédiée à notre Patriarche Maronite



LUNDI, 28 JUIN 2010

LES BATEAUX LIBANAIS NAVIGUERONT BIENTOT VERS GAZA


Samar el-Hajj, l'organisatrice du bateau féminin "Mariam" a démenti la rumeur diffusée par certains médias libanais évoquant un ajournement de l'appareillage des bateaux libanais vers Gaza.

"C'est un honneur pour nous que certains médias attaquent notre cause, ce qui prouve notre succès. Les bateaux libanais appareilleront tôt que possible et nous n'avons pas peur" souligne Samar.

Des sources médiatiques libanaises avaient rapporté que la date de la navigation des deux expéditions libanaises a été reportée jusqu'à nouvel ordre.

De plus, ces médias ont indiqué que l'ajournement des bateaux libanais est lié à la décision iranienne d'annuler l'envoi de ses deux bateaux à Gaza.

Cette information a été également démentie via le ministre adjoint des Affaires étrangères iranien Mohamad Reza chibani qui avait déclaré que Téhéran projette toujours envoyer des bateaux d'aides à Gaza.





LUNDI, 28 JUIN 2010, 14H30 HEURE DE BEYROUTH


L’entité sioniste a relâché le berger libanais capturé la veille par ses soldats à la frontière près des Fermes de Chebaa.

Imad Hassan Atoui, 37 ans, a été remis à la Force des Nations unies au Liban (Finul), qui l'a elle-même remis à l'armée libanaise.

Imad Hassan Atoui a été hospitalisé en raison de graves blessures suite aux tortures qu’il a subies.

Selon un responsable des services de sécurité, le berger a été enlevé dans une zone où il n'y a pas de barbelés séparant les Fermes de Chebaa, sous occupation, de la localité de Chebaa, en territoire libanais.

Ce n'est pas la première fois qu'un berger est enlevé par des soldats sionistes près des Fermes de Chebaa.

Imad déclara lors de son interrogation à l’hôpital, nous citons : « Je gardais mon troupeau à environ 100 mètres de la ligne bleue quand soudain six soldats se jetèrent sur moi, me ligotèrent les mains et les pieds, puis les yeux bandés, me rouèrent de coups.

Traîné ensuite jusqu’à me faire introduire dans une tente dressée pour qu’à nouveau je sois torturé et interrogé.

Les questions auxquelles je devais répondre sous la torture concernaient mes activités et l’accusation de vouloir kidnapper des soldats en réponse à l’assassinat de Moughnieh.

A leurs questions, je répondais sans relâche que je ne connais que mon troupeau. »

Imad a pu profiter de premiers soins apportés par un médecin de la Finul avant sa prise en charge par notre armée ; selon ce médecin, Imad a subi des tortures lui infligeant de graves blessures à la tête ; plusieurs traces de tortures ont été également constatées à différents endroits du corps.



Ce nouvel acte de barbarie contre nos bergers s’inscrit dans une série d’agressions permanentes de l’armée sioniste souvent perpétrées sous les yeux des forces impuissantes de la Finul, censées être une force de dissuasion face à de tels actes.
Une nouvelle fois, la souveraineté du Liban bafouée sous le silence de la Communauté Internationale.

Aucun commentaire: