samedi 3 avril 2010


LE P’TIT GENIE DE SON EXCELLENCE NAPOLKOZY
NOUS DEVOILE SES PROPOS ET SES INTENTIONS

« Je suis pour aller le plus loin possible sur la voie de l'interdiction générale de la Burqua sur le territoire français », a affirmé au micro d'Europe 1.

« Le voile intégral est une négation de la femme, une espèce de cercueil ambulant, ça n'est pas dans la tradition française occidentale » a-t-il ajouté.

Interrogé sur les limites que posait le droit français à cette interdiction totale, le ministre a balayé l’avis du Conseil d’Etat, en précisant, je cite : « C’est son rôle de rappeler les principes du droit, mais le Parlement et le gouvernement peuvent aller plus loin ».


Ah Monsieur le Ministre, si vous saviez combien sont-ils ces cercueils ambulants sur le territoire français ?

Des centaines ou des milliers ?

Plus, Monsieur le P’tit Génie de son Excellence Napolkozy.

Des centaines de milliers ou un million ?

Plus, Monsieur le P’tit Génie.

Quelques millions ?

Vous n’êtes plus loin, Monsieur le P’tit Génie de son Excellence Napolkozy.

Ils sont près de 50.000.000 : de ces femmes qui portent sur le cou la médaille de Marie ou celle du Crucifix, jusqu’aux hommes qui portent la kipa sur la tête, sans oublier bien sûr, ces femmes partiellement ou intégralement voilées.

Oui Monsieur le P’tit Génie de son Excellence Napolkozy, ils sont 50.000.000.


Vous êtes un p’tit génie, mais vous avez malgré tout une grande chance de devenir le Grand Génie d’Europe, dépassant largement celui de vos collègues belges, si vous décrétez l’interdiction de tous les signes religieux sur le territoire français.


Mais de grâce, Monsieur le P’tit Génie de son Excellence Napolkozy, répondez à cette petite question :

Vos intentions sont-elles les prémisses d’un retour à un ordre jadis reconnu pour ses monstruosités et si c’est le cas, dites-nous quels sont les prochains sujets qui seront pourchassés ?
Certainement pas, selon votre chère philosophie, les monstres ambulants qui sont ces soutanes ou encore ces respectueuses vestes et cravates, derniers cris de la mode masculine, dissimulant leur pédophilie.



Aucun commentaire: