samedi 17 avril 2010




16 AVRIL 2010
Sud Liban
Les habitants d’Aabbassiyeh
défient les barbelés de l’entité sioniste


Les habitants d’Aabbassiyeh, avec la participation d’un député, ont aujourd’hui démantelé des barbelés installés par l’armée sioniste en début de semaine dans une partie de notre territoire.
Au même moment, deux tanks et plusieurs dizaines de soldats sionistes se sont déployés de l’autre côté de la frontière, tandis que notre armée était en état d’alerte.

Mardi dernier, le Liban avait déjà déposé une plainte auprès du conseil de sécurité de l’ONU, accusant Israël d’avoir pénétré le week-end dernier sur son territoire, près de la rivière Wazzani, située à proximité d’ Aabbassiyeh.

Selon notre armée, onze soldats sionistes avaient pénétré dans notre territoire et saboté un bulldozer d’un chantier situé près de cette rivière.



RAPPEL HISTORIQUE

La ligne dite « ligne bleue », tracée par l’ONU, est une démarcation qui traduit l’occupation des parties de notre territoire telles les collines de Kfarchouba, les Fermes de Chebaa, ainsi que d’autres zones, comme celles situées à proximité d’Aabbassiyeh..







UNE PAGE D’HISTOIRE ET DE GEOGRAPHIE D’AABBASSIYEH





Situation géographique



Vue de la campagne d'Aabbassiyeh par un beau jour d'hiver avec le Mont Hermon ou Jabal El Cheikh en arrière-plan


Aabbassiyeh et ses célèbres sites archéologiques




Histoire-Géographie



La signification du mot "Aabbassiyeh" revient au gouverneur de la ville de Tyr, le nommé Cheikh "Abbas Al Mohammed de Al-Saghir", qui passait ses jours de repos dans sa grande demeure bâtie sur les terres d'Aabbassiyeh.

Au temps des phéniciens, elle était considérée l'une de la partie terrienne de Tyr, et le chemin qui conduisait à Banias en Palestine ; la découverte des ruines et des cimetières phéniciens et romains le prouve.

Au début du 20eme siècle, elle fut construite et agrandit par les habitants, qui ont fait une collecte de leurs biens et ont rassemblé une grande somme d'argent pour acheter les terres des féodaux.

La superficie d'Aabbassiyeh atteint les 36 Km2 et son altitude est de 170 mètres au cœur du centre-ville. Elle est loin de la capitale Beyrouth de 84 Km.

Une longue plage au bord de la Méditerranéenne borde sa cote ouest, approchant Tyr à ses approximatives limites, le Litani frôle ses bords du côté est-ouest.

Le nombre des habitants est estimé à 16,000- personnes ; on n'a pas un nombre exact, vu que le dernier recensement officiel a été fait au Liban en 1932!

Il existe à peu près 8,000. - habitants vivant au cœur de l'ancien bourg, tandis que le reste de la population est dispersée tout autour, notamment dans la plaine et aux confins de Tyr, rendant ainsi Aabbassiyeh plus vaste.




Géographie économique


L'infrastructure économique à Aabbassiyeh est basée sur trois piliers : l'agriculture, l'artisanat et les services publics

I- Agriculture

Les plantations d'agrumes et les vergers d'olivier entourent Aabbassiyeh. La culture des agrumes couvre le tiers de la superficie d'Aabbassiyeh.

Alors que la culture des oliviers représentait plus que 50% des terres cultivées, elle ne vaut aujourd'hui que 20% de la superficie cultivée du fait que l'expansion urbaine.

En 2000, on a estimé le taux de la production des olives et de ses dérivées comme suit :

- Olives : 117 552 Kg
- Huile d'olive : 50 000 Litres
- Savon : 100 Kg

La clientèle est constituée de 60% des habitants d'Aabbassiyeh.

D'autre part, un bois de pin de 88 km supplante la colline au sud-ouest du bourg. Considéré comme l'une des ressources naturelles où la population locale trouve un refuge calme et sain. La municipalité cherche à la rendre comme réserve naturelle pour le sauvegarder.

II- Artisanat

Les établissements industriels s'activent de plus en plus dans le centre du vieux bourg, mais notamment aux alentours, créant un réseau d'ateliers et de petites fabrications tel que: menuiseries, aluminium, pierres pour les maisons, centres de distribution de gaz naturel.

III- Les services publics

S'étendant sur une superficie aussi grande, il est évident que les services publics vont se multiplier à Aabbassiyeh pour répondre aux besoins de la population locale.
Ainsi, on compte la présence de :

- 4 Banques : Banque de Beyrouth et les Pays Arabes - Banque du Koweït et le Monde Arabe - Banque de Beyrouth - Banque de Jammal Trust.

- 4 Hôpitaux : Jamal Amel - Hiram- Elissa - El Zahra'a.

- 8 Ecoles : 2 écoles publiques Secondaire et Complémentaire, 6 écoles privées : Collège Cadmous - Collège Catholique - Le Lycée Français "Elite" - Collège Amiliyeh ou Ecole Amlieh du Sud - Collège Mehdi - Collège Moh'd Saad.

- De nombreux commerces : On trouve une grande chaîne de grands et petits magasins, de pharmacies, des restaurants et des cafés, un centre de théâtre et de cinéma, des compagnies commerciales, etc.…

Mais également le plus intéressant est le traditionnel "Souk" populaire qui regroupe un grand nombre de marchands venant des villages aux alentours et parfois de loin, offrant une variété de marchandise. Ce "Souk" a été créé en 1948 et tenu chaque vendredi dans la grande place du village.






Aucun commentaire: