dimanche 21 mars 2010



Non satisfait du faible pourcentage de candidats chrétiens au concours d’adjoint au juge, notre ministre de la Justice, Ibrahim Najjar, un des hommes de Samir Geagea, siégeant au sein du gouvernement dit d’ « unité nationale », annule les résultats de ce concours administratif.

Cet ignare ministre, d’un simple geste de son stylo, a refusé l’accès des compétences à la Fonction Publique, du fait de leur appartenance religieuse. Voilà comment son pouvoir répond aux aspirations de notre jeunesse.



Messieurs les défenseurs du confessionnalisme, Gibran Khalil Gibran vous répond, je cite :
« Le mérite d'un homme réside dans sa connaissance et dans ses actes et non point dans la couleur de sa peau ou de sa religion. »





Pour quand au pays des cèdres, le courage des hommes décrétera enfin l’abolition du confessionnalisme dans toutes ses formes ?

Aucun commentaire: