dimanche 17 janvier 2010

Licenciement pour cause de boycott


Un ingénieur marocain, Mohammad Benzianne, a été licencié par sa boîte, Sofrecom, une société française implantée au Maroc, pour avoir, non seulement boycotté une formation qui lui était imposée, mais aussi organisé une campagne de boycott.

Cette formation devait être dispensée par une société israélienne.

Ainsi, Mohammad et ses collègues qui l’ont soutenu ont voulu, par leur geste, manifester leur solidarité avec Gaza.

Sa campagne de boycott ayant pu imposer l’annulation de la formation et le départ des formateurs israéliens, la police marocaine s’en était alors prise violemment à lui et aux personnes qui l’ont soutenu.


Toute société implantée sur notre sol, de notre Machreq à notre Maghreb, et employant des israéliens doit être dénoncée et démantelée.



Aucun commentaire: