samedi 19 décembre 2009

La bande à Perez, Prix Nobel de la "Paix", a pollué le sol de Gaza...



La récente agression sur Gaza a généré une pollution du sol de grande ampleur en métaux lourds qui aura de dangereux effets à long terme sur la santé des populations, tout particulièrement des enfants.

Ce sont là les termes du rapport remis par un groupe de chercheurs sur les nouvelles armes sophistiquées, groupe indépendant de scientifiques et de médecins dont le siège est en Italie et qui se consacre aux recherches et études concernant les conséquences des armes prohibées sur les populations des régions soumises à de tells pollutions.

Le rapport s’est appuyé sur des analyses effectuées sur des cratères provoquées par les obus israéliens largués lors de l’agression et a ainsi apporté les preuves de très fortes concentrations en métaux lourds comme le tungstène, le mercure, le cadmium, le cobalt et le
Molybdenum, connu sous le nom de Molybdène ; ce dernier étant rarement présent dans le sol, se trouve ainsi avec une concentration jusqu’à trois mille fois supérieure au taux normal et présente un très grand danger aux animaux aquatiques et à la fertilité du sol, mettant ainsi en danger les populations vivant des ressources naturelles.

Par ailleurs, le groupe a pu analyser les contenus des bombes à phosphore qui s’étaient abattues à proximité de l’hôpital Al Wafaa en janvier 2009 ; les conclusions de ces analyses étaient les suivantes :

Aluminium, entre 218/1000 et 524/1000,

Molybdenum, entre 125 et 200 fois la normale,

Tungstène, jusqu’à 41 fois la normale,

Mercure, jusqu’à 160 fois la normale.

Rappelons que, durant l’agression, 3500 bombes à phosphore furent larguées sur Gaza.

Selon le groupe, l’extrême gravité de la situation réside dans le fait que ces métaux lourds, plus particulièrement l’aluminium et le mercure, ont le pouvoir de pénétrer dans la peau de l’organisme jusqu’à atteindre les organes, notamment les organes génitaux de la femme, provoquant ainsi le cancer et les malformations chez les nouveau-nés.

Comme par hasard, note un des médecins du groupe, cette réalité fut également constatée à Fallouja, en Iraq, suite aux bombardements de ce pays par les forces armées américaines.
Ces mêmes métaux peuvent également atteindre l’organisme par voie respiratoire et par les aliments pollués.

A la question de savoir si la situation au Liban, suite à l’agression sioniste de juillet 2006, serait identique, un des médecins du groupe a répondu qu’aujourd’hui, il n’est plus opportun de remuer les sols atteints par les bombes et que l’essentiel est de programmer un suivi et une campagne de dépistage à moyen et long terme auprès des populations.






Caractéristiques du Molybdène

Molybdène - Mo
Propriétés chimiques
Numéro atomique 42
Masse atomique 95,94 g.mol -1
Electronégativité de Pauling 1,8
Masse volumique 10,2 g.cm-3 à 20°C
Température de Fusion 2610 °C
Température d'ébullition 4825 °C
Rayon atomique (Van der Waals) 0,139 nm
Rayon ionique 0,068 nm (+4) ; 0,06 nm (+6)
Isotopes
Configuration électronique [ Kr ] 4d5 5s1
Energie de première ionisation 651 kJ.mol -1
Potentiel standard - 0,2 V


Effets du molybdène sur la santé

Basé sur des expériences sur des animaux, le molybdène et ses composés sont fortement toxiques.

Des preuves du dysfonctionnement du foie avec une hyper bilirubinémie ont été rapportées chez les ouvriers chroniquement exposés dans une usine soviétique de Mo-Cu.

En outre, des signes ont été trouvés chez les ouvriers d'usine et parmi les habitants vivant dans des régions riches en Mo en Arménie.

Les caractéristiques principales étaient des douleurs communes dans les genoux, les mains, les pieds, des déformations articulaires, de l'érythème, et de l'œdème.




Vendredi, 18 décembre 2009.


Aucun commentaire: