lundi 28 décembre 2009








De l’obstruction des tunnels de la survie à la chasse aux résistants, par le biais des assassinats ciblés et des attentats terroristes : un processus conçu et commandité par SARKOZY et OBAMA



Très peu de marchandises étant autorisées à pénétrer dans la bande de Gaza, que ce soit en provenance d’Israël ou d’Égypte, des centaines de tunnels ont été creusés sous la frontière égyptienne pour assurer l’approvisionnement de la population. Ces tunnels sont également utilisés par la Résistance pour s’approvisionner en armes.



L’État d’Israël s’applique à transformer la bande de Gaza en bantoustan, sur le modèle expérimenté jadis par les ses conseillers au Guatemala et en Afrique du Sud.



Dans cette perspective, Israël a construit un mur de séparation, dont le tracé a été jugé illégal au regard du droit international par la Cour d’arbitrage de La Haye. Ce mur est en cours de prolongement sur la frontière égyptienne, soit une dizaine de kilomètres.



Le mur de séparation égyptien est d’abord composé de canalisations jusqu’à 35 mètres de profondeur. Celles-ci sont conçues pour inonder les tunnels. Elles sont emplies d’eau de mer. Un second ouvrage est composé de plaques de métal de 18 mètres de longueur et de 50 centimètres d’épaisseur. Ces plaques, réputées infranchissables, sont munies de capteurs pour détecter les éventuels travaux de sape.



Le mur est construit sous la direction de conseillers techniques états-uniens et français. Cette semaine, le directeur du Renseignement militaire français, le général de corps d’armée Benoît Puga, est venu personnellement inspecter le chantier. Examinant ce qui est en train de devenir, selon les mots du président Nicolas Sarkozy « la plus grande prison du monde », le général Puga s’est félicité de l’avancement des travaux d’encerclement. Il a déclaré qu’il s’agissait là de « la plus grande opération de l’Histoire » visant à couper des souterrains et qu’elle pourrait servir de modèle dans d’autres régions du monde.



1,5 million de personnes vivent dans la bande de Gaza. Selon le rapporteur spécial de l’ONU, Jean Ziegler, la majorité d’entre elles sont victimes de malnutrition et ne peuvent survivre que grâce à la contrebande transitant par ces tunnels.
Extrait à partir de : http://www.voltairenet.org/





Désormais, le processus d’étouffement du peuple palestinien de Gaza et de la liquidation de sa Résistance par la suite est en marche ; La France de Nicolas SARKOZY et l’Amérique du « Prix Nobel de la Paix-2009 » l’ont initié, avec la complicité déclarée des « Arabes Modérés » et le lourd silence des Nations Unies.



Mais ce processus comporte également d’autres chapitres tels que la chasse aux résistants, d’Afghanistan jusqu’en Cisjordanie, en passant par l’Iraq et le Liban, ceci par le biais d’assassinats ciblés conçus et exécutés par le Mossad bien implanté sur différents territoires arabes et d’attentats meurtriers conçus et exécutés par Al Qaïda et ses ramifications.



Désormais, l’acte résistant aura à se ramifier partout dans le monde et particulièrement en France et aux Etats-Unis : il devra être aussi pacifique qu’opérationnel ; quant aux forces de gauche et démocratiques, tout particulièrement celles de la France et des Etats-Unis, elles auront à se positionner par rapport cet acte.



LIBAN RESISTANCE,
28 DECEMBRE 2009

Aucun commentaire: