dimanche 4 octobre 2009

Notre naïveté...




40 organisations européennes ont exprimé leur étonnement de la position de l'autorité de Ramallah dirigée par le président sortant, Mahmoud Abbas, envers le rapport du comité de l'ONU pour l'enquête sur les crimes de guerre perpétrés par les forces occupantes dans la Bande de Gaza.


Mahmoud Abbas a demandé le report de la discussion du rapport au conseil international des droits de l'homme, malgré la garantie des voix soutenant le rapport.


Dans leur communiqué commun, ces 40 organisations considèrent que le report de la discussion de ce rapport représente un pas très dangereux et une négligence aux sangs de plus de 1400 victimes dans la Bande de Gaza, ainsi qu'une gifle aux efforts prodigués par le comité international et toutes les autres organisations des droits de l'homme pour démasquer les crimes de l'occupation contre l'humanité.


Elles ont porté l'autorité palestinienne la responsabilité de la paralysie du rapport de Goldston qui condamne l'occupation israélienne d'avoir perpétré des crimes de guerre contre les Palestiniens dans la bande de Gaza, tout en avertissant que cette position va causer l'escalade des agressions sionistes contre le peuple palestinien.


De son côté, Amnesty International, dans son communiqué du 3 octobre 2009, a appelé le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, à transférer le rapport de Goldston au conseil de sécurité international.




Notre naïveté nous trompe encore…Cette naïveté de faire confiance à la Collaboration Arabe, et particulièrement Palestinienne…



Le Peuple Palestinien, seul souverain, devra dire son dernier mot : la destitution du Président de l’Autorité Palestinienne et sa traduction devant la justice pour trahison.

Aucun commentaire: