mardi 18 août 2009




Réponse du Peuple du Pays des Cèdres à l’hystérie des dirigeants sionistes



Vous pouvez équiper vos chars des plus sophistiquées parmi les armes ; mais sachez que s’ils violent à nouveau notre sol, nos montagnes et nos vallées les pulvériseront…



Vous pouvez préparer vos vedettes ; mais alors sachez que nos vagues répondront à l’appel…



Vous pouvez également réviser votre aviation ; cependant, sachez que notre ciel, amoureux de nos cèdres, se pliera pour se rabattre sur votre barbarie…



Vous pouvez entraîner vos soldats et les équiper des meilleures technologies ; cependant, s’ils envahissent à nouveau notre pays, ce ne sont pas les milliers de résistants qui les affronteront, mais des dizaines de milliers…
La moindre botte de foins, le sage rallié à ses braises, le moindre chêne, les accueilleront…



Vous pouvez, jour et nuit, vous préparer à votre future agression ; cependant sachez qu’aucune force et quelles que soient ses capacités technologiques ne pourra liquider notre Résistance et détruire notre école, celle de Moughniyé ; cette force là sur laquelle vous comptez sera ébranlée par les cloches et mouazens propageant la Lettre appelant à la résistance et à l’ultime sacrifice et inéluctablement, elle sera anéantie…




Si un jour vous bombardez Beyrouth ou sa banlieue sud, nous bombarderons Tel Aviv ….



Si un jour vous bombardez nos villes ou villages, le temps se dilatera, l’espace se contractera, puis nous bombarderons la moindre ville ou la moindre colonie de votre entité…



Si un jour vous comptez éradiquer notre Résistance, sachez alors que notre peuple tout entier entrera en résistance…
La moindre placette ponctuant un village, la moindre ruelle, la moindre ruine témoignant encore de votre barbarie, le moindre espace-temps de notre Liban, seront au rendez-vous…



Aucun commentaire: