mardi 11 août 2009


FEU SUR LE LIBAN ET SA RESISTANCE


Le Figaro, Nouvelobs.com, Romandie.com, Le Monde, Radio-Canada,…bref, toutes les composantes du média occidental se mettent au diapason des propos menaçants des dirigeants sionistes contre notre Pays, alors qu’aucune d’elles ne relatent les faits concernant les agressions répétées de l’armée de l’entité sioniste violant en permanence les termes de la résolution 1701.

Nétanyahou va jusqu’à avertir du risque qu'entrainerait pour le Liban une entrée du Hezbollah dans notre futur gouvernement. Nouvelle atteinte à notre souveraineté, avouez-le, messieurs les patrons de la presse occidentale, si vous avez le moindre souci d’objectivité pour vos rédactions.

Quant à David Ayalon, son vice-ministre des affaires étrangères, il a tenu des propos avertissant que si le Hezbollah touchait un seul cheveu d'un représentant officiel israélien à l'étranger ou même d'un touriste, il en subira les conséquences qui seront très graves.


Parallèlement à cet acharnement aveugle et irresponsable des médias contre notre Résistance, l’armée sioniste venait très récemment de procéder à l’intensification de ses mouvements de troupes et de blindés sur le territoire occupé de Chebaa.

Rappelons également que cette même armée
maintient à ce jour ses positions sur les collines occupées de Kfarchouba ; pourtant la FINUL avait, il y a de cela plus d’un mois, promis le démantèlement en soixante douze heures !?


Revenons à ce David Ayalon qui décidemment ignore la pratique de l’assassinat politique ciblé menée par l’entité sioniste contre des dirigeants de la Résistance, tant en Palestine qu’au Liban.

Ce nouveau champion qui mérite qu’on lui décerne le Prix Joseph Goebbels de la désinformation, de la propagande et de la manipulation, ose tenir les propos précités alors que, avec la complicité des services de sécurité égyptiens, il cherchait et chercherait encore un processus qui, à son terme, lui permettrait d’accuser notre Résistance et de déclencher par la suite une nouvelle agression contre le Liban.

Quel formidable processus ?!

1- Attentat contre un des siens, responsable ou simple touriste, peu importe, conçu et commandité par les dirigeants de sa chère entité sioniste et exécuté par des membres d’Al Qaïda ;

2- Suite à cet attentat, et avec le concours des médias occidentaux, accuser notre Résistance d’être le commanditaire et l’exécutant ;

3- L’opportunité s’offre ainsi à la justification, à la nécessité et à l’urgence absolue d’une agression de grande envergure contre notre Pays.




Aucun commentaire: