mercredi 15 avril 2009

51,7% ......OU LA LUTTE DES CLASSES




Cinquante et un virgule sept pour cent des internautes arabes croient à la véracité des accusations du régime égyptien contre le Hezbollah.

Cinquante et un virgule sept pour cent des internautes arabes donnent ainsi raison au grand Moubarak, champion à la fois en matière d’écrasement des révoltes populaires qui revendiquaient hier le pain et une vie digne et en matière de contribution efficace à l’étouffement du peuple de Gaza par le blocus…

Cinquante et un virgule sept pour cent des internautes arabes innocentent ainsi ce grand Pinochet, fier de sa « démocratie » qui jette en prison tout esprit libre de cette grande Egypte…

Cinquante et un virgule sept pour cent des internautes arabes croient aux propos de ce grand champion de la Collaboration, ce grand chef qui, lors de l’agression sioniste contre Gaza, s’était attelé à assurer la logistique aux forces d’invasion et d’occupation…

Cinquante et un virgule sept pour cent des internautes arabes approuvent les propos de ce grand chef si efficace lorsqu’il s’agit de bafouer la souveraineté de l’Egypte en permettant aux services de renseignement sionistes et à leurs homologues européo américains de souiller le sol égyptien et de traquer la Résistance…

Cinquante et un virgule sept pour cent des internautes arabes, bien assis sur leurs fauteuils et sans doute bien entourés de tous les conforts, pianotent sur leurs claviers en relayant ainsi la propagande d’un régime portant dans ses mains à la fois le sang de nos paysans et ouvriers égyptiens et celui de nos enfants gazaouis. Ils pianotent alors qu’1.500.000 de vies subissent encore le plus tragique des blocus depuis celui du ghetto de Varsovie…






Il est encore temps que notre Résistance, dans toutes ses factions et dans toute sa diversité, reconnaisse enfin que son combat s’inscrit dans la lutte des classes et que son salut dépendra de sa grande capacité de rejoindre la grande lutte des peuples à travers le monde, pour leur dignité humaine


15 avril 2009
Raymond RICHA

Aucun commentaire: