dimanche 21 décembre 2008

où sont-ils ?








Dans la matinée de vendredi 19 décembre 2008, les forces armées de l’entité sioniste pénétrèrent sur notre territoire, dans la région de BLIDA située à proximité des frontières, et kidnappèrent deux agriculteurs de la famille TARRAF qui travaillaient leur champ.

Les deux agriculteurs ne furent libérés que samedi 20 décembre, à 02h45, heure locale.
L’un des deux frères portant plusieurs blessures suite à des attaques de chiens appartenant à ces forces armées fut admis dans un centre qui, en ce moment, lui procure les soins.

Dans un communiqué, le Hezbollah dénonce cette nouvelle atteinte à la souveraineté de notre pays et le défi sioniste répété des règles internationales.

Encore une fois, quelle sera la réponse des Nations Unies à ce nouvel acte défiant la résolution 1701 ?

Le silence répété de la Communauté Internationale n’apporte-t-il pas, encore une fois, la preuve de sa complicité avec cette entité néo nazie ?

De son côté, le Parti Communiste Libanais dénonce également cet acte d’agression répété, non seulement défiant toutes les résolutions internationales, mais surtout mettant à nouveau cette région en danger. Il interpelle les responsables au Pouvoir afin qu’ils prennent toutes les mesures indispensables à la défense de notre pays et la sécurité de nos populations.

Dans son communiqué, le Parti Démocrate Libanais considère que cet acte, par sa barbarie, apporte encore une fois la preuve de la vraie nature de l’entité sioniste.




Où est-il ce nouveau président noir qui, pas plus qu’hier, promettait justice et nouvel ordre international ?

Où sont-ils les défenseurs des Droits de l’Homme qui, hier, fêtaient la naissance de ces droits ? Où sont passés les Sarkozy et Kouchner, sans oublier bien sûr leurs petits exécutants, noirs ou blancs, arabes ou africains de la Nième génération ?

Où sont-ils ces dirigeants arabes pariant sur leur lien étroit avec le grand protecteur de cette entité néo nazie ?

Où sont-t-ils les quelques responsables libanais qui nous rabâchent sur leur longueur d’onde leur chère théorie, à savoir, la force du Liban est dans sa faiblesse ?





Face à la Communauté Internationale qui persiste dans sa complicité envers cette entité barbare, face aux dirigeants arabes qui maintiennent leurs bouches cousues, comme s’il était naturel que notre pays soit en permanence agressé, face à l’indifférence qui persiste à ignorer le minimum requis pour asseoir une vraie stratégie de défense nationale, notre Peuple, dans toutes ses diversités, renouvelle sa profonde confiance en sa Résistance et en cette solide alliance qui la lie avec notre Armée.





Dimanche, 21 décembre 2008
Raymond RICHA

Aucun commentaire: