dimanche 13 juillet 2008


Le grand espoir de Nicolas Sarkozy et de Bernard Kouchner…ou le pillage



Leur grand espoir de voir naître l’Union pour la Méditerranée passe d’abord par :

· La levée immédiate du blocus sur Gaza et l’arrêt immédiat du processus de colonisation en Palestine

· La libération de tous les prisonniers arabes détenus dans les geôles israéliennes

· La destruction du mur de l’Apartheid Sioniste

· Le déclenchement du processus de retour de tous les réfugiés palestiniens dans leur pays, la Palestine

· La restitution de tous les territoires arabes occupés par Israël, notamment les territoires palestiniens ainsi que syriens et libanais

· Le retrait immédiat et sans conditions des forces d’occupation de l’Iraq

· Le démantèlement de toutes les bases militaires étrangères situées dans la région méditerranéenne

· La destruction de toutes les armes nucléaires ou de destruction massive, détenues par des pays de cette région

· L’abolition de toutes les formes de dictature, d’apartheid, de racisme, de fascisme ou de l’obscurantisme, dominantes telles que le Sionisme, le Salafisme ou encore le confessionnalisme religieux et la restauration de la démocratie, partout dans la région, ainsi que la libération de tous les détenus dans les geôles de régimes dictatoriaux arabes, à commencer par l’Égypte, la Tunisie, le Maroc et l’Algérie

· L’adoption par tous les pays du principe de non ingérence et du respect du Droit à l’Autodétermination des peuples de la région méditerranéenne, cette condition devant particulièrement s’opposer à l’Arabie Saoudite


Sans ces dix points, aucune discussion, aucune rencontre, quel que soit leur niveau, ne pourront faire aboutir la Justice et la Paix dans cette région.

Sans ces dix points, aucun accord de paix entre ces pays, aucune tentative de rapprochement ou d’entente, n’aboutiront.

Sans ces dix points, toutes les tentatives d’entente et d’union entre ces pays seront vaines et les accords seront lettres mortes.



Enfin, disons-le franchement, sans aucune naïveté, l’idée d’UPM, si chère à Sarkozy et à l’Internationale Socialiste, ne comportera dans ses fondements aucun de ces dix points, puisque l’objectif recherché est la naissance d’une union qui :

· renforcera le pillage par l’Occident et particulièrement par l’Europe en crise, des richesses naturelles dans ces pays, avec pour passage obligé, le soutien de toutes les dictatures dans leur lutte contre tout soulèvement, toute révolte populaire ou toute tentative de libération nationale ou de profonds changements socio économiques

· encouragera l’occupation des territoires d’autrui, tout en apportant à l’occupant la logistique et l’aide militaire qui lui sont indispensables dans sa croisade contre la Résistance




Pour conclure, l’idée d’UPM est une urgence absolue dans l’objectif de liquider la Résistance victorieuse et grandissante des peuples de la Région Méditerranéenne et d’étouffer dans son œuf toute conscience collective de la nécessité d’une libération nationale.
Par conséquent, la concrétisation de ce programme à dix points ne se réalisera que par l’adoption et la pratique par nos peuples de la stratégie de résistance.



En ces 13 et 14 Juillet 2008, Nicolas SARKOZY, appuyé par l’Internationale Socialiste, tentera de « concilier » en vue d’un pillage systématique, intelligent et méthodique des richesses naturelles du Moyen Orient et de la soumission économique, géopolitique des pays de cette région à l’hégémonie américano sioniste.

Cependant il oublie l’essentiel : l’acte résistant est désormais profondément enraciné dans la terre méditerranéenne.


13 Juillet 2008
Raymond RICHA



Aucun commentaire: