lundi 21 juillet 2008

Comme du temps du Nazisme…









Opération « Abd –El – Nasser »

Echanges de tirs entre les forces armées israéliennes et les résistants…

Le responsable militaire israélien, tombé entre les mains de la Résistance, insiste à garder avec lui sa petite fille de quatre ans…

Samir insiste auprès de lui que cela n’est pas possible…Plus de dix minutes pour dissuader ce responsable à renoncer…En vain.
Ces dix minutes de retard nouent définitivement le sort de Samir et de ses compagnons.

Quant à la petite fille, elle s’écroule…




23 Avril 1979, Maariv dévoile la vérité : le premier rapport militaire israélien sur ces évènements reconnaît que durant les échanges de tirs, la petite fille fut atteinte par des balles provenant des forces armées israéliennes.




Depuis, le Sionisme n’a cessé de l’entendre autrement et de déclarer que cet enfant fut, sous les yeux de son père, exécuté par Samir.




Juillet 2008, vingt neuf ans après, la presse et les médias de l’Occident, et tout particulièrement ceux de la Grande Bretagne, à travers leurs ondes et leurs pages, reprennent en chœur la propagande sioniste.



Comme du temps du Nazisme, parmi tous les outils psychologiques de la propagande sioniste, celui qui consiste à mentir, mentir, mentir,… jusqu’à ce que le mensonge devienne vérité aux yeux de l’opinion publique est, de très loin, le plus efficace.



Faute de pouvoir assassiner Samir, ils tentent en ce moment de l’assassiner moralement.


21 Juillet 2008
Raymond RICHA

Aucun commentaire: