dimanche 6 juillet 2008

14 Juillet...

LE DEFILE DE LA QUADRATURE DU CERCLE…FACE A LA RESISTANCE DE LA QUADRATIQUE DU CERCLE









En ce quatorze juillet 2008, défileraient à Paris côte à côte des éléments du Tsahal et des hommes de la Collaboration Palestinienne.

Pour nous, franco libanais, franco palestiniens et français libres, attachés aux valeurs de la France des deux Jean, de Zola, de Voltaire, de Rousseau et d’Hugo, ce genre de défilé est celui de la honte.

Comme si, dans les années 40, on faisait défiler côte à côte des éléments de l’armée nazie et ceux de la Collaboration Pétainiste…belle démonstration de l’aliénation complète de notre France au Sionisme et à ses protecteurs américains.

L’armée de cette entité qui n’hésita pas à frapper d’un missile les enfants de Qana en Juillet 2006, sans que DELANOË et ses semblables ne réagissent au massacre, défilerait avec le symbole de la Collaboration Palestinienne, cette collaboration qui, au prix de millions de dollars ou d’euros empochés, opta pour l’abandon national et la soumission à la dernière entité de notre monde connue pour sa logique de colonisation, de purification ethnique, de racisme, d’apartheid et de fascisme.


A entendre ses médias dévoués, le sarkozysme à l’œuvre, rejoint sans aucune hésitation par l’Internationale Socialiste dont le fer de lance se compose des KOUCHNER et DELANOË, veut et insiste à nous faire croire que ce genre de défilé serait un premier pas vers la Paix dans la région moyen orientale.

Certainement ça serait le premier coup de pioche à leur projet d’Union pour la Méditerranée complètement aliénée économiquement au Sionisme, à l’Europe du Grand Capital et à leur grand maître, locataire noir ou blanc, de la Maison Blanche.


Le sarkozysme et son allié fidèle, l’Internationale Socialiste, fiers de leur géométrie variable quand il s’agit de la défense des Droits de l’Homme, ignorent et s’enfichent éperdument des quelques fragments de la réalité vécue par le Peuple Palestinien que nous relatons ci-dessous :


1- Rien que pour le premier semestre 2008, l’entité sioniste en besogne sur la terre de Palestine, a à son crédit, 449 palestiniens massacrés, ce qui porte son crédit dont elle est fière à 5423, le nombre de Palestiniens massacrés depuis le 28 Juillet 2000. Parmi les 449 palestiniens massacrés durant le premier semestre de l’année en cours, 66 enfants de moins de 18 ans.


2- Se basant sur le témoignage de 90 prisonniers palestiniens de Cisjordanie, le comité israélien contre la torture a déclaré dans son dernier rapport qui analyse la période entre juin 2006 et octobre 2007 que la torture des prisonniers palestiniens s’est généralisée dans les prisons de l’Occupation.

Les prisonniers sont soumis aux mauvais traitements aux différentes étapes de leur arrestation. Ces mauvais traitements ont également touché les jeunes enfants arrêtés.
Depuis l’an 2000, les chiens sont utilisés dans les arrestations en Cisjordanie, en vue d’apeurer et d’humilier les Palestiniens. Le témoignage de Abdallah Nabulsi, de Nablus, arrêté en mai 2007, rapporte qu’après avoir été arrêté, les soldats sionistes l’ont attaché, par les mains et les pieds, et lui ont bandé les yeux. Il a ensuite été mis au sol dans un camion, où un gros chien a été posé sur son dos. Alors qu’il criait de peur, les soldats riaient et se moquaient de lui.


3- Fakhri Barghouty, 45 ans, a entamé le 26 juin dernier sa trentième année de détention dans les prisons de l’Occupation.


4- Le centre d’études sur les prisonniers et les Droits de l’Homme, Ahrar, annonce qu’à l’occasion de l’arrestation il y a deux ans, de plus de 47 députés palestiniens, les familles des détenus se sont réunies à Ramallah en vue de mettre en lumière leur cause. Les familles ont témoigné de l’état dégradant dans lequel se trouvent les députés, représentants du Peuple Palestinien, qui sont en majorité interdits de visite, soumis à des tribunaux militaires et à l’indifférence des médias.


5- Le président du comité des familles des prisonniers et disparus jordaniens en Israël, Salih Ajlouni, a annoncé la présence de 15 nouveaux disparus jordaniens en Israël, depuis 1967, ce qui porte le nombre total à 40 disparus. Il a déclaré que la nouvelle liste des disparus a été établie d’après les déclarations des familles elles-mêmes, mais « Israël » refuse de fournir toute information à ce sujet, laissant le doute planer sur leur martyre.


6- Les 1000 détenus administratifs palestiniens ne savent pas pourquoi ils sont arrêtés et emprisonnés. La seule réponse que les responsables israéliens fournissent : ils représenteraient un danger potentiel à la sécurité de l’Etat Sioniste.

Des centaines d’entre eux voient leur détention renouvelée de six mois en six mois, jusqu’à atteindre les 5 ans, comme Adnan Hamarché, 43 ans, détenu dans la prison du Naqab, qui est père de six enfants, né dans le village de Yaabud, dans la région de Jénine. Son épouse déclare que sa détention vient d’être renouvelée pour la 18ème fois, depuis 2003.


7- Le centre Ahrar a annoncé que le tribunal militaire israélien a décidé le prolongement de l’isolement individuel du dirigeant d’une des composantes de la Résistance, sheikh Jamal Abul-Haygâ’, condamné à 9 perpétuités et 20 ans, pour la sixième année consécutive, malgré son état de santé gravement détérioré, détenu depuis le 26 août 2002, suite à la bataille et résistance du camp de Jénine.
Le tribunal a, de plus, refusé la rencontre entre Jamal et ses fils prisonniers, Abdel Salam, condamné à 7 ans et demi et ‘Asim, détenu administratif depuis 3 ans.


8- Le centre palestinien de défense des prisonniers a déclaré que 243 Palestiniens, dans 11 provinces, ont été arrêtés et détenus au mois de juin 2008. Le centre précise dans son rapport du 2 juillet de cette année que les forces de l’Occupation ont utilisé des chiens et pratiqué des menaces de mort au cours des rafles. Femmes et enfants ont été frappés lors des pénétrations du Tsahal dans les maisons en plein milieu de la nuit.


9- La famille Taha dans le quartier Abu Sneiné, d’al-Khalil, a été brutalisée et sauvagement attaquée lors de l’arrestation de Ghalib Rajeh Taha, 19 ans. Plusieurs femmes ont été arrêtées et enlevées, comme c’est le cas de Milisia Hamamra, lorsque les forces de l’Occupation ont arrêté son mari Muhammad Basim Hamamra, 25 ans, lorsqu’elles ont investi leur maison dans le village Husan, dans la province de Bethlehem.


10- Selon un rapport, la province d’al-Khalil vient en tête du nombre des arrestations avec 54 personnes, puis celle de Jénine avec 34 personnes, puis Nablus avec 33 personnes. Au cours du mois de juin 2008, l’occupant a mené 67 raids contre la population.


11- Le jeune Iyad Muhammad Abu S’aylik, 23 ans, de Tel Saba’, a été arrêté et détenu le 19 février 2004, accusé d’avoir apporté son soutien au mouvement du Jihad islamique.

Voici son témoignage :
Juste après son arrestation, il a été emmené à la prison d’Ascalan, à la section d’interrogatoires tenue par la Shabak ; il y resta 50 jours dans le noir le plus total, entrecoupé des séances de shabeh (torture physique), les yeux bandés et les membres attachés.
Il fut transféré ensuite dans les diverses prisons, et notamment celle de Ohali Kedar.

Ce jeune n’a plus rien ajouté à son témoignage si ce n’est que, je le cite : « la prison est une véritable école pour les résistants palestiniens ».




Ce ne sont là que quelques fragments de cette réalité ; s’il fallait la relater dans son exhaustivité, c’est-à-dire soixante ans durant, ou encore depuis 1948, il nous faudrait un fichier de plusieurs milliers de Téra octets !!!





Par ailleurs, nous souhaitons évoquer deux comportements qui caractérisent les politiques dites du « deux poids et deux mesures » menées en parfaite convergence et en coordination permanente par BUSH, SARKOZY et l’Internationale Socialiste.

Ces champions des Droits de l’Homme à travers le monde s’activent en permanence et portent à leurs crédits respectifs la libération d’otages ou de prisonniers politiques, sans oublier leur grand souci du sort de leurs mercenaires volontaires tombés entre les mains de résistants, tout en restant fermement indifférents aux violations de ces mêmes droits par l’entité sioniste sur la terre de Palestine.

Pire, ils ont toujours gardé bouches cousues face aux assassinats de militantes ou militants pour la cause palestinienne, comme Rachel CORRIE.

Mais aussi ils propulsent leurs valets tels que Madame RAMA YADE défilant dans les couloirs des médias français et profitant des micros tendus pour nous rabâcher ses manières « intelligentes » de concevoir les Droits de l’Homme et les résistances des peuples pour leur liberté et la Justice Sociale, ainsi que, hypocrisie à l’appui, pour qualifier la Résistance Palestinienne de « terrorisme ».

Et enfin le comble : leur parfaite indifférence pendant trois ans, à la détention de Salah HAMOURI, jeune franco palestinien détenu depuis 2005 par les autorités israéliennes, sans la moindre preuve et sans jugement, et condamné le 29 mars 2008 à 7 ans de prison par un tribunal militaire israélien.





En ce 14 Juillet 2008, le Président de la République Nicolas SARKOZY, Bertrand DELANOË, Maire de Paris, Madame le Maire du 12ème arrondissement Michèle BLUMENTHAL, Madame le Député de la 8ème circonscription Sandrine MAZETIER et tant d’autres…, bref tous ces « champions » des Droits de l’Homme seront bien perchés sur les tribunes pour voir défiler leur "quadrature du cercle", c’est-à-dire dans le langage du commun des mortels, l’impossibilité de la Paix au Moyen Orient par la Collaboration.

Quant à nous, français libres, nous serons en ce Juillet 2008, à un autre rendez-vous, celui des résistances des deux peuples palestiniens et libanais, ayant opté pour la "quadratique du cercle", c’est-à-dire tout simplement la certitude de la Paix par l’acte résistant.

Mais aussi, que cela plaise ou non à sa Sainteté le Pape bien perché sur sa tour au Vatican, ou encore à un grand chef religieux libanais qui, pas plus qu’hier, avait hypocritement déclaré « ne pas faire de la politique » lorsqu’on lui demanda sa réaction au discours de Sayyed, nous sommes également invités à un grand mariage, celui de la Fille de Byblos avec tous les combattants libanais enfin bientôt libres…


6 juillet 2008
Raymond RICHA

Aucun commentaire: