mercredi 11 juin 2008

NIEME AVERTISSEMENT


LIBAN
10 JUIN 2008

Le secrétaire général de la Jeunesse de Georges HAOUI* confirme que plusieurs centaines d’éléments rattachés à plusieurs appareils sécuritaires arabes, notamment jordaniens, ayant, depuis longtemps, pris pour foyers des hôtels d’Al Hamra (Beyrouth Ouest) comme points de départ à leurs activités terroristes, avaient fui le secteur, lors du débâcle des forces miliciennes face à l’avancée de la Résistance.


Nous souhaitons savoir où sont-ils passés et sont-ils encore présents sur notre territoire ? Si oui, qu’attendons-nous pour les arrêter et les traduire devant la Justice ?


Faudra-t-il encore plus d’assassinats et de souffrances pour enfin décider de les mettre hors de nuire ?


Faudra-t-il attendre la formation d’un nouveau gouvernement pour pouvoir mettre un terme à des activités qui, de toute évidence, portent atteinte à la sécurité et à la souveraineté de notre pays ?




Décidemment, au pays des cèdres, l’esprit et l’acte de citoyenneté et de patriotisme sont une rareté…
Pire, très souvent cette rareté est assimilée à je ne sais quelle soumission, tantôt pro syrienne, tantôt pro iranienne…




Ceci dit, si le futur pouvoir exécutif, peu importe sa nature multiconfessionnelle ou encore ses intentions unitaires, ne se décide pas à prendre les mesures sécuritaires qui relèvent de ses obligations envers le Peuple, la Résistance aura alors à protéger ses fils, ses filles, ses foyers familiaux…bref ses populations ou encore dans le langage sociologique sa ressource humaine.


Dans ce cas, que les grands défenseurs de la Souveraineté Territoriale de l’Etat, tant locaux ou régionaux que ceux de l’Occident, ne viennent pas encore une fois nous rabâcher leurs discours ou nous étaler leur théorie.



L’heure n’est plus aux intentions de faire ou d’agir ; elle est à l’acte qui sera apprécié dans sa valeur au regard des attentes de notre Peuple…


(*)
Georges HAOUI : ancien secrétaire du Parti Communiste Libanais, assassiné



11 juin 2008
Raymond RICHA

Aucun commentaire: