dimanche 8 juin 2008

Hosni Moubarak achève son tableau...










Lorsque l’exploitation capitaliste rime avec la Collaboration




D’après une enquête du Observer de ce jour que nous pouvons retrouver à l’adresse suivante :

http://www.guardian.co.uk/society/2008/jun/08/childprotection.humanrights

le coton égyptien, symbole de luxe pour l'Angleterre (remontant à la colonisation britannique qui avait imposé cette monoculture au pays du Nil, pour le plus grand bénéfice des usines textiles de Manchester), est produit, pour 20 à 30%, par des enfants de moins de 12 ans qui travaillent 10 heures par jour par des températures de 40°C, qui se font battre par les contremaitres et qui s'exposent aux produits toxiques de la teinture.

De surcroît, toutes ces souffrances d’enfants mineurs contre un salaire quotidien de 24 centimes d'euro.

Sur un total de 2,7 millions d'enfants travailleurs égyptiens, un bon million travaille dans l'agriculture saisonnière, comme celle du coton.

En voici deux :


Mohammad Hamdi 8 ans




Abdel Rahman 6 ans


Où sont-elles les organisations internationales pour la protection de l’enfance ?!!!




Hosni Moubarak vient ainsi d’achever le tableau le plus significatif de son pouvoir :
L'exploitation capitaliste à l'œuvre en Egypte, couplée d'une collaboration avec l'entité sioniste pour le maintien du blocus économique et sanitaire de Gaza...


Crions tout haut :

Yasqot, yasqot Hosni M’Barak !!!





8 juin 2008
Raymond RICHA

Aucun commentaire: