mardi 18 mars 2008

Il avait bien raison

Albert Einstein :

Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire






Iraq

A long terme, performance compromise ou effondrement du capitalisme mondial ?


Chaque mois de combat ajoute plus de dix milliards de dollars à la dette américaine, qui dépasse désormais 19.000 milliards.
Doug Elmendorf, un ancien économiste de la Réserve fédérale ajoute : « Le supplément de dette publique est indéniablement une mauvaise chose pour notre performance économique à long terme. ».
D’autres dépenses - de santé pour les plus pauvres ou d’assurance-maladie pour les personnes âgées - s’ajoutent encore aux créances gouvernementales.
Elmendorf poursuit : « La règle veut que lorsqu’on est dans un trou, on cesse de creuser. ».

…………
…………

Un tout petit fragment des réalités irakiennes sous l’Occupation


Les hôpitaux irakiens manquent de personnel qualifié et des médicaments les plus ordinaires ; les locaux ne sont pas correctement entretenus et les établissements publics ne disposent que de 30.000 lits, alors qu’il en faudrait presque trois fois plus.
Rares sont les habitants qui peuvent se payer les cliniques privées, à 2 ou 7 dollars la consultation, dans un pays où le salaire quotidien moyen n’atteint pas les 5 dollars.
Plus de 2200 médecins et infirmières ont été tués et plus de 250 enlevés depuis le début de la guerre en mars 2003.
Sur les 34.000 médecins enregistrés en 1990, au moins 20.000 ont depuis quitté le pays.
Parallèlement à cette réalité d’aujourd’hui, la Clique « Bush » discute avec les autorités irakiennes d’une « loi » sur les ressources pétrolières.
La même clique s’acharne également à préparer le terrain pour la pérennité de l’occupation du pays qui devrait être assurée par son « chouchou » candidat républicain à la présidence de la république.


Palestine

Conditions nécessaires et suffisantes


Olmert : « un futur Etat palestinien ne verrait le jour que lorsque le Président Abbas aura mis au pas les résistants en Cisjordanie et à Gaza. ».
…………
…………
Angela Merkel juge que les deux parties devaient faire le maximum pour remplir leurs obligations afin d’aboutir à la paix. Dans le cadre de la feuille de route du Quartette (Etats-Unis, UE, Russie, ONU), Israël doit arrêter les constructions de colonies et les Palestiniens doivent désarmer les activistes.

…………
…………

Hypocritement,
Ehud Olmert


Parallèlement, les autorités israéliennes amorcent le processus d’installation illégale de plus de 32 mille unités d’habitation dans la région Est de la vile occupée d'Al-Qods et dans les colonies construites en Cisjordanie.
Au moment où le gouvernement d’Olmert avait annoncé le gel de la construction des colonies, le maire de la municipalité d'Al-Qods, Yaér Mayan, déclarait la poursuite des projets coloniaux, bien programmés par l'entité sioniste, pour installer plus de 10000 unités coloniales.
Olmert tient à financer l'installation de plus de 1100 unités coloniales dans la région Est d'Al-Qods, dont 350 unités dans la colonie de Harhoma située au sud d'Al-Qods, ainsi que 750 unités coloniales dans la colonie de Bisghat Zaév, située au nord.
…………
…………
Mais pour cela, il faudra préalablement démolir.
Les autorités de l'occupation israélienne ont démoli depuis le premier octobre 2001 jusqu'à la fin du mois de janvier 2005 plus de 667 maisons palestiniennes en Cisjordanie.

…………
…………

Bush planifie et ordonne, Sarkozy exécute


Bienvenue en France de l'un des pires criminels de guerre que l’humanité puisse imaginer.
Sarkozy accueille Shimon Peres, à peine une semaine après l’assassinat de sang froid de plus de 130 palestiniens, dont des bébés et des enfants mineurs à Gaza.
La décision de Sarkozy de choisir Israël comme invité d'honneur au Salon du Livre de Paris prouve sa politique constante de soutien inconditionnel de la France aux crimes perpétrés par l’entité sioniste, crimes que l’on peut sans peine résumer par ces mots : apartheid, nettoyage ethnique et génocide.
Un bref rappel des plus grands exploits de Shimon Peres au pays des Cèdres et au pays des trois messages de Paix Universelle :
En 1996, pendant la courte période où il fut Premier Ministre après l'assassinat d'Yitzhak Rabin, Peres a donné à l'armée israélienne l'ordre de bombarder les quartiers généraux des observateurs de l'ONU installés dans le village de Qana, au Sud Liban, tuant plus de cent civils qui s'y étaient réfugiés.
En 2006, il fut un des hauts responsables du crime perpétré de nouveau à Qana : une vingtaine d’enfants, ainsi que leurs mamans, furent fauchés en l’espace de quelques secondes.
Aujourd’hui, il est responsable de l’holocauste de Gaza.
A ce jour, la soi-disant colombe de la paix, le grand lauréat du Nobel, n'a jamais eu le courage de reconnaître ses crimes en prononçant « mea culpa ».
Sarkozy, recevant donc ce criminel, a foulé à ses pieds les principes de liberté, d’égalité et de fraternité pour lesquels les résistants français ont combattu.
La France de Sarkozy soutient ainsi l’emprisonnement d’élus, l’assassinat de civils, les destructions systématiques des habitations, le vol des terres, la colonisation et le blocus qui opprime 1,5 million d'êtres humains qui se voient ainsi privés de nourriture, de l'eau et des énergies ; tout ceci pour l’unique faute d'avoir élu, il y a deux ans, un parti politique qu'Israël et ses alliés souhaitent liquider.
Satelliser la France autour des grands principes qui guident Bush dans sa croisade pour la défense de sa prétendue démocratie, la faire adhérer à l’agression perpétrée par les dirigeants américano sionistes contre les peuples palestinien, irakien et libanais, étaient bien inscrits dans son programme présidentiel.
Il poursuivra son programme car, selon lui, c’est le choix fait par les français à travers les urnes.
Le pays des Lumières, celui de Voltaire et de Rousseau, celui du Grand Hugo et de Jaurès, celui de Moulin et d’Aubrac est piétiné.

…………
…………

Le sionisme, avec le temps, dévoile son vrai visage…


Le vice-Ministre israélien de la Défense, Matan Vilnai, a récemment déclaré : « Nous infligerons aux Palestiniens un holocauste plus grand. »
Deux membres de la Knesset, Eifi Eitam et Avigdor Lieberman, lors d'une session officielle du parlement israélien la semaine dernière, ont menacé les députés non juifs : « Nous vous virerons de cette maison à coup de pied et nous vous virerons du pays. »
Un nombre grandissant de rabbins, en Israël, s’attèlent en ce moment à semer la haine et à encourager les crimes au seul motif que dans une guerre, il n'y a pas de civils chez l'ennemi.


18 mars 2008
Raymond RICHA

Aucun commentaire: