samedi 16 février 2008

Du 5 de Richter au BASM, Sinioura a toujours répondu présent…

Notre Liban et tout particulièrement le Sud ont récemment subi une série de secousses sismiques dont la plus inquiétante fut celle d’hier qui atteignit le chiffre 5 sur l’échelle de Richter.
Cette dernière provoqua dix blessés, heureusement légers, parmi la population sudiste ainsi que des dégâts dans les localités de Srifa, Jouayah, Chehabiyé, Meiss Al Jabal : murs fissurés, balcons ou terrasses et maisons abandonnées effondrés…

Cette dernière secousse dont l’épicentre se situait à quelques dix sept kilomètres au nord-est de Tyr, fut également ressentie en Israël et dans la bande de Gaza, sans faire de victimes et de dégâts.

Il faut savoir que la côte méditerranéenne de la Palestine et du Liban est sur une faille active importante.
Les scientifiques s’attendent à une nouvelle secousse de la même magnitude ou plus forte encore.

Ceci dit, les dégâts causés par cette série de secousses qui risquent de se reproduire viennent s’ajouter au bilan de ceux causés par l’agression israélienne de juillet 2006.

Mais grâce au Bon Dieu, heureusement que Fouad Sinioura et son gouvernement répondent présents, pour faire face à cette nouvelle situation : entre autre, ils ont eu l’idée géniale de bloquer quelques dizaines de millions comme don aux populations victimes du Sud fourni par l’Europe.
………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………….
…………………………………………………………………………………………………

Plus loin, mais encore au Sud, et pas plus qu’hier, un berger libanais, Ali Hussein Chebli, 40 ans, fut blessé par l’explosion d’une des bombes à sous munitions larguées par l’armée israélienne en juillet - août 2006.

Son fils, âgé de vingt ans, avait été tué par un de ces engins, l’an dernier.

Savez-vous que nos bergers sudistes sont traités par les forces armées israéliennes, tantôt de terroristes, tantôt de trafiquants de drogue, et que sais-je encore…

Bref, cette parenthèse étant fermée, l’Organisation des Nations Unies affirme qu’environ un million de ces sous munitions ont été déversées par Israël sur notre sol, entre le 12 juillet et le 14 août 2006.

Les quelques 40% d’entre elles n’ont pas explosé en touchant le sol et se sont dispersées aux environs des villages et à travers les vergers de notre Sud.
Le bilan de ces bombes, à nos jours : une trentaine de personnes tuées, 218 de personnes blessées et mutilées

Également sur ce chapitre, nous ne pouvons que remercier le locataire de notre Sérail pour avoir éradiqué de notre sol les séquelles de toutes les haines, préservant ainsi la vie de nos bergers et de nos petits écoliers sur leur chemin menant à l’école ; en effet, la même idée était venue à sa tête : bloquer le moindre centime d’euro solidaire

Tous les adjectifs de tous les dictionnaires de toutes les langues sont et resteront impuissants à pouvoir décrire ce personnage hors du commun, ce génie de son siècle quant à servir ses maîtres de toutes les races…

16 février 2008
Raymond RICHA

Aucun commentaire: