jeudi 24 janvier 2008

Que veut concrètement Sleimane ?

Sleimane réclame un soutien logistique à l’armée « sans condition préalable »



Le chef de notre Armée a fait récemment un bilan de la situation politique au Liban au cours de l’année écoulée…Il a estimé que l’institution militaire a besoin d’équipements militaires, d’armements et de munitions, notamment de roquettes, de véhicules et de matériel électronique, ainsi que des réseaux de communication, et ce sans qu’aucune condition ou considération politique ne lui soit imposée préalablement.
« Autant de besoins qui, s’ils sont satisfaits, permettront à l’institution militaire de s’acquitter de sa mission dans l’intérêt supérieur de la nation », a-t-il conclu.



Notre Armée ne pourra indéfiniment attendre et la classe politique, sans tarder, aura à faire un choix entre deux options :

1- Opter pour la soumission de notre pays à l’impérialisme américain qui a maintes fois rappelé et a prouvé par les actes son attachement et son étroite alliance avec l’ennemi ; et dans ce cas de figure, il est inconcevable de voir les États-Unis ravitailler notre Armée par tout un ensemble d’équipements qui lui permettra de faire face concrètement à toute future agression ; le maximum qu’elle recevra sera de quoi lui permettre de combattre le terrorisme, d’ailleurs sans garantie quant à l’épargner de très lourdes pertes qu’elle subira, ou de venir en appui aux forces de sécurité intérieure en cas d’insécurité ou de troubles.


2- Opter pour une indépendance de notre pays lui permettant en toute liberté d’engager dans l’immédiat des discussions avec des pays tiers en vue d’acquérir les matériels technologiques et de télécommunication, les moyens et munitions ainsi que l’ensemble logistique adéquats permettant à notre Armée d’affronter l’agression, mais surtout et avant d’en arriver là, de devenir une réelle force de dissuasion. N’oublions pas que cette option suppose au préalable, la mise en œuvre d’une stratégie de défense nationale tenant compte de ce formidable atout que notre Armée possède : notre Résistance


Conclusion

Pure naïveté de croire que l’actuelle ou la future administration américaine puisse nous aider concrètement à renforcer notre Armée de manière à lui permettre de repousser une future agression israélienne.
La raison est simple : l’administration américaine a été de tous les temps et restera, à court et moyen termes, l’allié opérationnel des dirigeants sionistes d’Israël.


Enfin, je conseille à ceux qui s’acharnent en ce moment à vouloir imposer leur option d’abandon national, de la collaboration avec l’ennemi et de la prétendue aide américaine à renforcer notre Armée, de relire l’Histoire des luttes et de résistance des peuples de grandes nations, comme les Etats-Unis ou la France, puis d’en tirer les leçons en admettant finalement que seule une stratégie de défense nationale, mettant concrètement en œuvre une logique militaire de dissuasion et de coordination avec notre Résistance, permettra la protection de nos populations et la préservation de la souveraineté de notre Liban.

Que Dieu me pardonne pour la naïveté que je viens d’exprimer en voulant conseiller un clan dont les intérêts de classe sont et resteront étroitement liés à ceux de l’impérialisme américain et de ses valets à travers le monde.


24 Janvier 2008
Raymond RICHA









Aucun commentaire: