jeudi 24 janvier 2008

Page dédiée à son excellence Amine Gemayel...

A celui qui, en entendant sans écouter le discours de notre Sayyed, s'était plongé dans sa douleur d"humaniste"
et sans aucun commentaire de ma part à sa réaction, si ce n'est que quatre mots et une virgule :
SABRA ET CHATILA, QANA
24 janvier 2008
Raymond RICHA

Aucun commentaire: