samedi 26 janvier 2008

1559...ultime objectif





Toutes leurs tentatives de faire appliquer 1559 ont échoué.

Par le biais de la FINUL, en passant par notre Armée…

Par les manœuvres gouvernementales facilitant l’implantation sur notre territoire de groupuscules fascistes et terroristes, croyant, par ce biais, pouvoir provoquer une hémorragie de nos forces résistantes au sud du pays, préalablement à leur liquidation définitive…

Que reste-t-il encore pour eux comme marge de manœuvre si ce n’est d’exacerber notre peuple en réactivant de temps à autre le bras terroriste, l’ultime objectif étant toujours : une adhésion populaire à la nécessité de l’application du 1559, comme unique solution à la sortie de la crise et à l’internationalisation de cet acte par l’occupation étrangère de notre pays et dont les forces multinationales auront pour unique mission d’éradiquer définitivement toute forme de résistance sur notre sol.

A leurs yeux, le XXIème siècle de l’Humanité étant celui de la soumission des peuples à la volonté du grand maître impérialiste, toute résistance devra donc être liquidée et le Liban ne devra pas être une exception




Pour eux, s’il y a un mot à bannir et à supprimer de tous les dictionnaires de toutes les langues, c’est le mot : RESISTANCE


Nous, peuple de la Résistance, nous ne cèderons pas

Ils pourront tuer encore plus ; peu importe, puisque nous avons, depuis le 12 juillet 2006, prêté sermon à notre Pays : mourir debout que vivre à genoux

Nous crions haut et fort avec Lucie Aubrac : le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent



26 janvier 2008

Raymond RICHA





Aucun commentaire: