jeudi 29 novembre 2007

Ça suffit…Monsieur Saad Hariri

Hier vous vous étiez farouchement opposé à la candidature de Michel Soleimane et voilà qu’aujourd’hui vous l’acceptez…

Tantôt vous jouez la carte, tantôt vous l’abandonnez…Ainsi et encore une fois la preuve irréfutable du sens que vous avez de la démocratie…

Ceci dit, revenons à votre soudain retournement, comme on dit, à 180°.

Pourquoi ou plutôt comment ce revirement de votre part ?

La seule explication est votre comportement de « fuite en avant » face à ce déferlant mouvement démocratique initié ces jours-ci par l’autre Michel, le Général Michel Aoun.

Les syndicats de toutes les sphères de la vie dans notre pays, le monde des ouvriers et de tous les travailleurs, celui des entreprises, le monde des intellectuels, celui du journalisme, plusieurs responsables politiques, des responsables religieux…et la liste est loin de s’achever, affluent vers la demeure du candidat de l’opposition.

Oui Monsieur Hariri, c’est bien cette réalité qui vous effraie.
C’est encore une fois cette courageuse et responsable initiative du Général Michel Aoun qui fait trembler sous vos pieds votre cher Hariri’s Land…

Ainsi, je comprends mieux votre fuite en avant.

Je ne me tarderai pas trop à exprimer mon dégoût et ma révolte : à force, mes mots risquent de se faire polluer par vos pétro dollars et la nausée risque de m’envahir…

Pour conclure, je peux vous rassurer que, quelle que soit l’issue à la crise que vous-même aviez provoquée, la démocratie est en marche…



29 Novembre 2007
Raymond RICHA

Aucun commentaire: